Les joueurs vedettes de PokerStars se rebelleraient-ils contre la nouvelle stratégie du numéro 1 mondial du poker en ligne ? Le bruit court que depuis la fin du mois de novembre, l’opérateur se lancerait dans la promotion de jeux de casino tels que le blackjack et la roulette, en plus du poker. Deux champions du poker nous livrent leurs opinions sur ce changement. L’une contre, Vicky Coren, et l’autre pour, Daniel Negranu. Nous avons mené l’enquête, et voici les resultats !

Vicky Coren se désengage…

Vicky Coren est un écrivain sponsorisé par PokerStars, qui est plutôt bien placé pour s’exprimer sur la décision de l’opérateur de poker en ligne d’étendre sa gamme de jeux. En effet, en tant que double championne de l’European Poker Tour, elle se met à la place des joueurs PokerStars et ne voit pas cette nouvelle stratégie d’un très bon œil ! Vicky Coren a résilié son contrat avec l’opérateur expliquant les raisons de son départ sur son blog. Elle a mentionné la différence capitale qui existe entre le poker et les jeux de casino.

«D’après Vicky Coren, les joueurs de poker ont les même chances et s’affrontent parés des mêmes armes, tandis que les jeux de casino ont un résultat nettement plus défavorable voire dangereux pour les joueurs. »

La double championne comprend la décision de PokerStars, comme elle le dit, « les affaires sont les affaires ». Cependant, cette dernière fait part de ses inquiétudes par rapport aux joueurs. En effet, elle mentionne le fait que le poker est un jeu plus équitable que le reste des jeux de casino. D’après Vicky Coren, les joueurs de poker ont les mêmes chances et s’affrontent parés des mêmes armes, tandis que les jeux de casino présentent un résultat nettement défavorable, voire dangereux pour les joueurs. Intéressant, étant donné qu’en 2010, l’écrivain s’adressant au Guardian avait traité les joueurs de poker français de « pigeons ». Grosso modo Vicky Coren a ses raisons et nous les respectons, cependant son discours de défense des droits des joueurs, nous, on y croit moins.

…et Daniel Negranu reste fidèle au poste

Maintenant, c’est au tour du sextuple vainqueur des World Series of Poker de nous expliquer par 3 points clairs, nets, et définis les raisons du maintien de son soutien à PokerStars. Le premier point est qu’il n’y a aucune distinction entre perdre au poker et perdre aux jeux de casino. En effet, au poker les novices se font piller par les joueurs expérimentés, tandis que dans des salles de jeux, c’est le casino qui empoche les mises des joueurs sur une gamme plus variée de jeux.

Ce qui nous mène vers le deuxième point avancé par Daniel Negranu, qui explique sur son blog que perdre au jeu est inévitable, aussi bien pour les amateurs que pour les experts. Au poker, comme aux jeux de casino, les joueurs sont conscients que les chances qu’ils ont de gagner sont similaires à celles qu’ils ont de perdre. Les joueurs sont polyvalents, ils ont le goût de l’aventure et ils sont convaincus de la possibilité qu’ils ont de remporter le jackpot sur plusieurs jeux. Enfin, Daniel Negranu conclut de la façon suivante : « soit les jeux d’argent sont tous condamnables, soit ils ne le sont pas ». À bon entendeur, salut !